Agroécologie

22 octobre 2020

Les territoires ruraux de Lukula et Tshela, situés au coeur de la forêt du Mayombe, sont très affectés par la déforestation et le changement climatique, avec des conséquences aigües en termes d’insécurité alimentaire et de pauvreté des populations.

Dans ce contexte, le projet engagé en 2012 vise à améliorer la sécurité alimentaire des familles et l’approvisionnement des marchés locaux par une augmentation durable des productions en agroécologie, et par un renforcement des filières de commercialisation.

Ce sont ainsi 2 300 petites exploitations vivrières et d’élevage professionnalisées, ainsi qu’une filière café relancée.

La promotion des pratiques agroécologiques permet de mener cette démarche dans un souci de meilleure gestion environnementale des espaces productifs et de protection des ressources naturelles.